• Accueil
  • > Recherche : blog cfdt generali

Résultats de votre recherche

Tract FO Generali : Salaires – Pour l’unité syndicale !

Posté par fogenerali le 18 février 2015

Tract FO Generali :  Salaires - Augmentations Générales = 1,3% chez Europ Assistance, 0% chez Generali !

newgif001.gif Nous publions sur ce site le dernier tract FO à Generali.Tract FO Generali : Salaires - Pour l'unité syndicale ! dans 1 - Revendications pas-zero-euros-v2

Notre syndicat FO  a envoyé ce tract  ( voir le tract ) à la Direction pour qu’il soit diffusé par mail à tous les salariés de l’établissement DMSMO.

Il informe les salariés :

- du message que notre organisation syndicale Force Ouvrière a adressé le 18/02/15, aux DSC (délégués syndicaux centraux) des quatre autres organisations syndicales de Generali (CFDT, CFE-CGC, UNSA & CGT)  et dont nous publions le texte ici :

Chers camarades,

Les 4 syndicats présents chez Europ Assistance ont présenté une revendication commune et unique d’augmentation générale comme nous l’avons proposé chez Generali. 

Grâce à cette unité chez Europ Assistance, ils viennent d’obtenir de la Direction (dont le DG est aussi Eric Lombard)  un accord qui prévoit une augmentation générale de 1,3 % en 2015 (0,7 au 1er janvier et 0,6 au 1er octobre). 

Chez Generali, nous sommes actuellement dans la division. Pourtant fin janvier, en intersyndicale, 3 syndicats étaient d’accord sur la nécessité de revendiquer 1,7 % d’augmentation générale avec 600 € minimum mais depuis la division s’est instaurée. 

Vous savez que l’individualisation c’est l’arbitraire patronal et que cela conduit à la division.
On peut s’unir sur les augmentations générales en revendiquant une augmentation générale pour tous et c’est ce qu’ont compris les sections syndicales d’Europ Assistance. 

Alors pourquoi pas chez Generali ?
FO propose à nouveau à tous les syndicats de s’unir sur une revendication commune d’augmentation générale en prenant comme base celle évoquée en intersyndicale de : 1,7 % avec un minimum de 600 € pour tous. 

Nous pourrions dès lors nous adresser en commun à la Direction de Generali pour porter ensemble cette revendication.

Salutations syndicalistes.


Tract FO Generali du 18 février 2015

Cliquez sur l’image pour lire / télécharger le tract FO

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 1 - Revendications, 2 - Courriel & Courrier, 3 - Tracts | Commentaires fermés

Communiqué & Soutien de la section FO d’Aviva France

Posté par fogenerali le 12 février 2014

Communiqué & Soutien FO AVIVA France

newgif001.gif Nous publions un communiqué de soutien qui nous a été adressé par la section FO d’Aviva France.

Section UES AVIVA France des syndicats FO des Assurances

Notre section syndicale est totalement solidaire des initiatives que prennent dans l’unité FO et CGT à Generali pour défendre les emplois

Comme à Generali, les activités et les emplois sont menacés à Aviva, où l’accord de G.P.E.C (gestion prévisionnelle des emplois & compétences) signé par l’UNSA, la CFDT et la CGC autorise la direction à supprimer les emplois !


La bataille de nos collègues de Generali est la nôtre !
 

 

*** Permanence FO Generali à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par téléphone : 06 78 87 81 79

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.unblog.fr et http://foassurances.unblog.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

Publié dans 1 - Revendications, 10 - PROD INFO & GTECH & DSI & GIS | Commentaires fermés

Tract FO Generali : Coup fourré la veille de l’audience du Tribunal sur le périmètre de l’U.E.S

Posté par fogenerali le 7 décembre 2012

Tract FO Generali : Coup fourré la veille de l’audience du Tribunal sur le périmètre de l’U.E.S
Notre fédération FO poursuivra son action devant le tribunal d’instance de Paris 9ème arrondissement.

Nous publions sur ce site le dernier tract distribué & diffusé par mail à Generali.

Notre syndicat FO  a distribué  ce tract ( voir le tract ) sur les sites de St Denis le 7 décembre 2012.
Notre syndicat 
FO  l’a envoyé  à la Direction pour être diffusé par mail à tous les salariés de l’UES, nous demandons aussi à toutes les entités juridiques de l’UES, y compris les succursales de gestion d’actifs et COSEV@D, de le faire suivre par mail dans les 48 heures conformément aux accords. 

Il évoque :

- l’accord signé en catimini avec les syndicats CFDT, CFE-CGC, CGT et CFTC qui réduit le périmètre de l’UES en excluant COSEV@D, Generali France et les succursales de gestion d’actifs et ce, juste avant l’ouverture des débats devant le tribunal !

- la poursuite de l’action de notre syndicat FO devant le tribunal d’instance de Paris 9ème (prochaine audience le 10 janvier 2013) car il est nécessaire de continuer à défendre l’intégrité de l’UES pour défendre l’emploi pour écarter tous risques de démantèlement dangereux de la filiale française.

 

Tract FO Generali du 10 Octobre 2012

 

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par téléphone : 06 78 87 81 79

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.unblog.fr et http://foassurances.unblog.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 1 - Revendications, 3 - Tracts, 4 - Droit du travail | Pas de Commentaires »

Generali et « l’affaire GPA » …

Posté par fogenerali le 13 janvier 2012

GENERALI : « L’affaire GPA » …

 « L’affaire GPA empoisonne de nouveau Generali » c’est ainsi que l’Argus des assurances titre un article du 6 janvier 2011.

En effet la Cour de Cassation a cassé une décision de la Cour d’Appel de Rennes (*) qui avait estimé que le licenciement de salariés de Generali pour causes économiques était justifié. Et le journal rappelle que 222 salariés ont été licenciés en 2007 pour avoir refusé un avenant à leur contrat de travail modifiant leur mode de rémunération.

L’Argus oublie de signaler l’essentiel.
L’avenant au contrat de travail est le produit d’un accord signé par tous les syndicats sauf notre syndicat FO.
C’est pourtant ce que tous les journaux, à commencer par l’AFP, ont souligné. Il faut en effet rappeler que les syndicats CFDT, CGT, CFE-CGC et CFTC ont signé cet accord de baisse de rémunération qui est à l’origine des licenciements, qu’ils ont approuvé le « plan social » qui en a été la conséquence.

Rappelons que notre syndicat FO était le seul syndicat représentatif qui s’est opposé à la signature, que nous avons été les seuls à mobiliser contre ce plan de licenciements, que nous avons été stigmatisés par l’employeur et plusieurs responsables syndicaux pour avoir refusé le consensus contre les salariés. Rappelons également que les salariés licenciés ont été insultés, désignés comme refusant de soutenir l’entreprise par l’employeur mais aussi par des responsables syndicaux.

Les salariés qui ont contesté leur licenciement avec FO ont obtenu gain de cause devant les  Prud’hommes mais Generali a fait appel.
D’autres ont mené une action désespérée de grève de la faim qui a reçu le soutien de notre syndicat FO et qui a finalement abouti. D’autre ont également obtenu gain de cause mais ont été déboutés en appel. L’arrêt de la Cour de Cassation du 14 décembre 2011 est une bonne nouvelle pour tous les salariés licenciés qui voient leur chance d’être indemnisés, sans contestation possible, renforcée.

Cet arrêt a été remarqué (voir article du monde daté 14 décembre 2011) parce qu’il est symptomatique d’une question de portée générale : ce n’est pas parce qu’un patron, ou le gouvernement a réussi à réunir un important consensus avec des organisations syndicales qui agissent contre leur nature ou un « pacte social » comme on dit, qu’il aura convaincu les salariés, qu’il aura évité leur résistance avec notre syndicat FO voire leur colère.

Cet arrêt de la Cour de Cassation a été remarqué pour une autre raison. Le 13 décembre c’était « une journée d’action », un « temps fort » des confédérations CGT-FSU-CFDT-SUD et UNSA. Très confidentielle cette opération était au fond destinée à entériner une politique de réduction des dépenses publiques et de coupes budgétaires. En effet, ce même 13 décembre, François Chérèque, secrétaire confédéral de la CFDT, participait à un entretien du MEDEF sur la compétitivité des entreprises et y déclarait « La CFDT n’est pas hostile à la maîtrise des dépenses publiques et au contrôle des budgets des états ». Il était dans la même salle qu’un représentant du MEDEF qui se plaignait que les accords signés dans les entreprises puissent être contestés en justice par des salariés et réclamait des changements de la loi pour « sécuriser les accords ».

L’enjeu est considérable. Notre syndicat FO soutient la pratique contractuelle et soutient, de toutes ses forces, les salariés licenciés par Generali. Il n’y a aucune contradiction. Un accord collectif ne devrait jamais être inférieur aux droits antérieurs, il ne devrait jamais remettre en cause les contrats de travail. Notre syndicat FO défend un principe général du droit très important : le principe de faveur  qui fait que c’est toujours la disposition la plus favorable qui doit profiter aux salariés.

A ces entretiens du MEDEF sur la compétitivité, participait également la CFE-CGC qui aujourd’hui soutient, toujours au nom de la compétitivité des entreprises, la « TVA sociale ». Cela signifie que les entreprises continueront à être exonérées de cotisations, ce qui n’est rien d’autre qu’une baisse du salaire différé, et que la charge sera transférée sur les consommateurs c’est-à-dire majoritairement les salariés. Comment un syndicat peut-il approuver une telle chose ?

Un syndicat a pour rôle, pour seul rôle, de défendre les intérêts des salariés. C’est la conception de notre syndicat FO.
Il y a plusieurs syndicats qui ont des conceptions diverses et c’est nécessaire en démocratie. Mais dans la voie des « pactes sociaux » il ne peut y avoir que la division. La seule voie qui permette de réaliser l’unité à laquelle aspirent les salariés, c’est la défense de leurs intérêts sur des revendications précises.

C’est ce que propose notre syndicat FO : unité pour le rétablissement des droits collectifs, pour les augmentations générales de salaires, contre tout licenciement, pour le maintien des sites et le maintien en postes de tous les salariés.

Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale des Assurances
DSC Generali 

(*) Cliquez sur ce lien pour voir l’arrêt de la Cour de Cassation du 14 décembre 2011


Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :
Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par téléphone : 06 78 87 81 79
*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.unblog.fr et http://foassurances.unblog.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 1 - Revendications, 4 - Droit du travail, 5 - Jugements | Pas de Commentaires »

FO Generali 12 Octobre : Retrait du plan Woerth Sarkozy sur les retraites

Posté par fogenerali le 12 octobre 2010

Communiqué de la Section Fédérale FO des Assurances
12 Octobre : Retrait du plan Woerth Sarkozy sur les retraites

 Chers camarades, Chers collègues

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de la Confédération FORCE OUVRIERE :

12octobre.jpg « L’organisation syndicale a réaffirmé sa volonté de « faire du 12 octobre une journée de grève et manifestations massives »
Une nouvelle réunion des huit organisations syndicales (FO, CFDT, CFTC, CGC, CGT, FSU Solidaires et UNSA) s’est déroulée cet après-midi. Outre un appel à réussir les « manifestations » et les « grèves » de mardi prochain, un « nouveau rendez-vous de manifestations » a été fixé le samedi 16 octobre.

Alors que le gouvernement veut hâter plus que jamais l’examen de sa réforme au Sénat, ce communiqué ne mentionne pas clairement le retrait du projet de loi inacceptable et dangereux socialement, ce qui explique que FO ne l’ait pas signé. Pour autant son représentant, Pascal Pavageau, a réaffirmé la « grande détermination de FO à obtenir ce retrait ». Il a expliqué qu’il fallait faire « du 12 octobre une journée de grève et de manifestations massives ».

Un peu plus tôt le CCN (qui réunit les responsables des départements et des fédérations d’industrie – le « parlement de FO ») dans sa résolution adoptée à l’unanimité, après deux jours de travaux dans les locaux de la confédération (7 et 8 octobre 2010), appelait  » les salariés à la grève et aux manifestations le 12 octobre » et « à discuter dans leurs assemblées générales des conditions à mettre en oeuvre pour obtenir le retrait du texte». Favorable à l’action commune sur des objectifs partagés, le CCN de FO confirme que « contre le projet gouvernemental sur les retraites l’unité d’action est une force potentielle et un espoir pour les salariés ». Constatant le dépôt de préavis de grève illimitée, le CCN affirme son soutien «aux structures syndicales FO qui s’engagent dans la reconduction du mouvement», considérant «c’est la voie à suivre, dans l’unité d’action la plus large possible, pour obtenir satisfaction ».

La Section Fédérale FO des Assurances appelle tous les syndicats, tous les salariés, à faire grève et à participer massivement aux manifestations pour arracher le retrait du plan Woerth Sarkozy sur les retraites.
FO ASSURANCES s’est prononcée dès le départ pour l’appel à la grève interprofessionnelle, avec la confédération FO.

Face au gouvernement qui maintient son plan, aujourd’hui se pose le problème de la grève interprofessionnelle dans l’unité jusqu’au retrait.
FO ASSURANCES appelle tous ses syndicats à multiplier immédiatement les initiatives convoquant les assemblées générales de salariés pour y discuter et décider des conditions à mettre en oeuvre pour obtenir le retrait du texte.

Recevez, chers camarades, nos meilleures salutations syndicalistes.

Jean Simon BITTER
Secrétaire fédéral

12octobre2010.jpg fo230910.png

 

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE          fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 1 - Revendications, 8 - Manifestation & Grève | Pas de Commentaires »

Generali : Information FO sur les élections professionnelles du 8 juin 2010

Posté par fogenerali le 19 mai 2010

Les élections professionnelles à Generali auront bien lieu le 8 juin 2010

Chers camarades, chers collègues,

Notre syndicat FO porte à votre connaissance le message qu’il a adressé ce jour à la DRH et aux Délégués centraux à propos des élections. Vous verrez, en le lisant, qu’il n’y a aucun doute sur le fait que les élections auront bien lieu le 8 juin 2010. Elles ont déjà commencé pour le vote par correspondance.
Alors continuons le travail pour assurer un vote massif pour FO, ce qui pourrait modifier bien des choses dans notre entreprise.

Dans un prochain billet, nous vous donnerons une information sur la procédure du 18 mai 2010 en défense de notre collègue Ibtissem Dorat et sur les interventions en cours de l’inspection du travail.
 
Cordialement
Jean-Simon Bitter
DSC FO

Message adressé à la DRH et aux DS centraux à propos des élections :

Monsieur le Directeur,
Madame et Messieurs les délégués syndicaux CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC et UNSA.

Notre syndicat FO a pris connaissance du jugement du Tribunal d’Instance de Paris 9ème du 17 mai 2010 qui rejette clairement la demande de report des élections. Après lecture attentive du jugement, nous en déduisons, sans aucune ambigüité, que les élections prévues le 8 juin 2010 doivent être menées à leur terme dans les conditions dans lesquelles elles ont été engagées (3 comités d’établissement et 4 collèges).

Notre syndicat FO tient également à réaffirmer que  les polémiques à l’encontre de tel ou tel syndicat sont néfastes et qu’il faut rétablir des conditions sereines pour le scrutin.

Je vous adresse mes salutations syndicalistes

Jean-Simon Bitter
DSC FO

PS : A propos des collèges, le concept « d’accord postérieur unanime » est nouveau et ne devrait pas prospérer. Sans précision Il peut signifier un accord après les élections voire pour les prochaines élections puisque le juge s’est clairement prononcé pour le maintien du processus électoral actuel, lequel est engagé sur 4 collèges.  

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE          fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 2 - Courriel & Courrier, 7 - Elections | Commentaires fermés

Generali : Activités sociales et culturelles

Posté par fogenerali le 12 mai 2010

Generali : Les activités sociales et culturelles peuvent et doivent
se poursuivre après le 21 juin 2010

Suite aux récentes diffusions de tracts dans l’entreprise annonçant la fin probable des prestations des activités sociales et culturelles après le 21 juin 2010 au cas où les élections seraient repoussées, vous trouverez ci-après le texte du courriel que notre organisation syndicale Force Ouvrière a adressé le lundi 10 mai 2010 aux différents destinataires concernés :

Au Secrétaire du CCE,
Au Secrétaire du CE de Generali Proximité,
Au Président du CCE et du CE de Generali Proximité
Copie aux délégués syndicaux centraux CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC et UNSA


Messieurs les Secrétaires,
Monsieur le Président,

Plusieurs tracts diffusés récemment dans l’entreprise annoncent la fin probable des prestations des activités sociales et culturelles après le 21 juin 2010 au cas où les élections seraient repoussées.

Vous connaissez la détermination du syndicat FO à obtenir que les élections aient lieu à la date prévue. Cependant il nous paraît irresponsable de laisser croire aux salariés que les prestations pourraient ne pas être versées.

Il est indispensable de prendre immédiatement les mesures afin d’assurer la pérennité des prestations au cas où les élections seraient retardées.

Le CCE et les CE ont la possibilité, comme c’est l’usage, de prendre des résolutions confiant à l’ancien bureau ou à un administrateur provisoire la gestion des affaires courantes du comité et notamment les prestations déjà votées et les salaires des salariés du comité.

Nous vous demandons donc de faire au plus vite le nécessaire dans ce sens.

Meilleures salutations

Jean-Simon Bitter
DSC FO

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE          fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 2 - Courriel & Courrier, 7 - Elections | Commentaires fermés

Comité de groupe Generali, FO interpelle Claude Tendil

Posté par fogenerali le 28 mars 2010

Tract FO Generali du 25 mars 2010

Le comité de groupe de Generali en France se tenait le 25 mars 2010 ; il est présidé par Claude Tendil. Notre syndicat FO a distribué un tract ( voir le tract ) à l’ouverture de la réunion.

Notre syndicat FO a interpellé Claude Tendil sur les nombreux dossiers que notre syndicat a en charge du fait des injustices, des discriminations, des dégâts provoqués par la course aux objectifs, de la précarité des contrats de travail. Notre syndicat FO a défendu les revendications sur les salaires, les conditions de travail et l’emploi. Le tract diffusé résume nos interventions qui concernaient toutes les catégories, les cadres et non cadres, les commerciaux et les administratifs.

Le Président Claude Tendil nous a écouté avec une très grande attention et montrait qu’il prenait au sérieux nos interventions mais il n’a pris aucun engagement. C’est donc dans les jours et semaines qui viennent que nous verrons si le comportement de la Direction évolue. Une seule certitude à ce jour : notre syndicat FO ne cédera pas, maintiendra toutes les revendications particulières comme les générales et continuera à agir pour leur satisfaction.

Signalons que d’autres syndicats sont intervenus pour dire leurs craintes sur l’emploi s’agissant des délégations. Mais alors pourquoi refusent-il de revendiquer comme le propose FO la garantie du maintien de tous les sites de travail, des emplois et des activités sur ces sites ?

Lors de ce comité nous avons été surpris par une intervention de la CFDT qui a réclamé une négociation sur les rémunérations des salariés commerciaux de La France Assurances Courtage (LFAC) en faisant référence à la « réforme » mise en oeuvre fin 2006 dans le réseau de Generali Proximité.

Faut-il rappeler que cette « réforme » avait abouti à 220 licenciements ?
Faut-il rappeler que tous les syndicats avaient refusé de recommencer avec le réseau de LFAC, même les syndicats signataires du plan de 2006 ?

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE          fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 3 - Tracts | Commentaires fermés

Note aux syndiqués FO de Generali

Posté par fogenerali le 28 janvier 2010

A quoi joue le syndicat FO ?
A défendre les intérêts des salariés, à défendre la démocratie.

Vous avez reçu par mail un tract intitulé « A quoi joue le syndicat FO ? ».

Parmi les messages que j’ai reçus, tous de sympathie à l’égard de FO, une camarade remarque avec raison que la campagne électorale est commencée.
Mais c’est une campagne particulière due à la Loi du 20 août 2008 qui pousse les syndicats à s’affronter au mépris des intérêts des salariés.
On va donc assister à des outrances et mensonges et ce tract en est un exemple caricatural
.
Il n’est pas question pour FO de rentrer dans ce jeu écœurant.

Cette note aux militants et aux syndiqués FO a pour objet de donner des indications précises sur plusieurs questions :

  1. Y-a-t il un risque de mettre fin aux prestations ?
    C’est faux !
    Il n’existe aucun moyen pour la Direction, ni pour qui que ce soit, de mettre fin aux prestations.
    La question qu’il faut poser, c’est qui va gérer les prestations et comment ?
    La réponse de FO : c’est aux comités d’établissement directement élus par les salariés qu’il revient de gérer ces prestations afin qu’elles soient plus conformes aux attentes des salariés. Et chacun sait que FO revendique le maintien et l’amélioration de toutes les prestations.

    Rappelons que la Direction et les syndicats CFDT, CGC et CGT avaient signé le 16 avril 2007 un accord visant à transmettre la gestion des activités sociales et culturelles au Comité Central au lieu et place et des Comités d’Établissement.
    Nous contestons cet accord contraire aux intérêts des salariés et nous ne sommes pas les seuls.
    En 2007 le CE de Generali Proximité avait refusé ce transfert, avec raison.
  2.  

  3. Y-a-t-il un risque de disparition des comités d’établissement ?
    Il est faux
    de prétendre que ce risque existe en absence d’unanimité. Il suffit de la majorité pour définir le nombre de comités et leurs périmètres.
    Et FO ne conteste pas les périmètres d’établissement. 

    C’est seulement pour déterminer les collèges électoraux à l’intérieur de chaque comité, que la loi impose l’unanimité. C’est une question importante surtout pour le collège des PSB et EI (salariés des réseaux commerciaux) qui ont besoin d’une représentation spécifique.Or cette unanimité existe déjà pour ce collège des salariés des PSB et EI puisqu’elle émane de la convention collective nationale des PSB et EI, signée par FO.
    Et quand nous signons un accord, nous respectons et défendons cet accord.
    Notre syndicat FO refusera toute remise en cause du collège des PSB et EI.
  4.  

  5. Y-a-t-il un risque de disparition des CHSCT ?
    Il est tout aussi faux de prétendre que ce risque existe en absence d’unanimité.
    Il suffit de la majorité pour définir le nombre de CHSCT et leurs périmètres. Le litige porte sur les modalités d’élection du CHSCT.
    Le projet d’accord prévoyait des modalités contraires au droit du travail bien étudiées pour écarter les candidats FO.
    C’est illégal même en cas d’accord unanime !
    La Direction a accepté en négociation de revoir le texte.

  6.  

  7. Y-a-t-il un risque pour le Comité Central ?
    Il est vrai qu’en absence de signature unanime il n’est pas, à notre avis, possible de mettre en place un Comité Central pléthorique de 19 membres titulaires plus 19 membres suppléants.
    Mais à quoi sert ce Comité Central ? Représente-il vraiment les salariés ?
    Nous avons pu constater depuis 2007 qu’il avait laissé passer tous les projets de la Direction sans opposer la moindre résistance.
    Le Comité Central n’est pas élu directement par les salariés mais au deuxième degré, ce qui a permis depuis 2007 d’éliminer du Comité Central les syndicats FO, UNSA et CGT, ce qui est contraire à la démocratie.
    Alors qu’il est reconnu que FO a obtenu dans l’ensemble de l’UES 17 % des voix, l’UNSA 12 % et la CGT 6 % .
    En réalité le Comité Central actuellement constitué sert à priver les Comités d’établissement de leurs prérogatives.

Quelle est la position du syndicat FO ?
Notre syndicat FO est intervenu lors des négociations sur deux points précis :

  • Un engagement sur la représentation proportionnelle aux voix recueillies par chaque syndicat au sein du Comité Central.
  • Le respect des règles légales pour l’élection des CHSCT.

Notre syndicat FO ne signera pas l’accord et contestera si ces deux conditions ne sont pas réunies.
Ces deux conditions sont conformes à la démocratie et il serait malhonnête de les refuser.

A quoi joue le syndicat FO ?

Et bien, à continuer à défendre les intérêts des salariés, à défendre la démocratie.

Salutations syndicalistes
Jean-Simon Bitter
DSC FO à Generali

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE          fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 1 - Revendications, 6 - Perles | Commentaires fermés

Compte rendu de la rencontre intersyndicale du 7 janvier 2010

Posté par fogenerali le 7 janvier 2010

Une prochaine assemblée des services corporels aura lieu

A la demande des salariés des services corporels notre syndicat FO a proposé une rencontre intersyndicale qui a eu lieu le 7 janvier 2010. La CFDT par courrier et la la CGC également par courrier ont refusé de participer. La CFTC n’a rien répondu. L’UNSA a proposé un RDV la semaine prochaine que nous acceptons.

La CGT a participé ce dont notre syndicat FO se félicite. Cela a permis un débat. Cependant nous regrettons que la CGT ait refusé, à cette étape, l’unité sur les revendications qui figurent dans la résolution du 8 décembre 2009 des salariés des services corporels. Cependant elle a donné son  accord pour participer à une prochaine assemblée.

Conformément au mandat reçu par les salariés, notre syndicat FO retiendra une salle pour une prochaine assemblée des services corporels à une date qui sera fixée en commun. Les organisations syndicales seront invitées.

L’objectif est de déterminer comment agir pour obtenir des réponses écrites et positives de la Direction sur les revendications :

  • Annulation des lettres d’affectation de juillet 2009,
  • Respect des qualifications liées à la spécificité inscrite dans les fiches de fonctions,
  • Garantie d’aucun déclassement et maintien de la classe 5 au minimum,
  • Garantie du maintien de l’activité sur le site du travail de Saint-Denis.

S’agissant des collègues du service « assurances de personnes »,  

  • rétablissement du contrat de travail avec Generali IARD et retour au sein du service corporel.

A cela s’ajoutent les contradictions stupéfiantes concernant la question des pouvoirs de règlement.

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE         fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 1 - Revendications | Commentaires fermés

Les salariés du service corporel de Generali réclament l’unité pour leurs revendications

Posté par fogenerali le 5 janvier 2010

Rencontre intersyndicale jeudi 7 janvier 2010

Les salariés du service corporel se sont réunis le 8 décembre 2009 de 10 h 30 à 11 h 30 à l’initiative de FO.
Il ont adopté une résolution
et mandaté notre  syndicat FO pour proposer une rencontre intersyndicale.
FO a donc contacté les délégués syndicaux centraux des syndicats CGT, CFDT, CGC, CFTC et UNSA pour leur proposer une rencontre le 7 janvier 2010 dans notre local syndical du Jade.

A ce jour nous avons reçu une réponse positive de la CGT qui a proposé que la rencontre se tienne à 14 h 30, ce que nous avons évidemment accepté. L’UNSA a répondu qu’elle essaierait également d’être présente le 7.

La CFDT a refusé cette rencontre par un long message. Nous espérons une réponse positive des autres syndicats qui n’ont pas encore répondu.

Notre syndicat FO est mandaté pour proposer de soutenir dans l’unité les revendications rappelées dans la résolution du 8 décembre auprès de la Direction et pour organiser une nouvelle assemblée des services concernés.

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE          fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 1 - Revendications | Commentaires fermés

12
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus